Ce que je suis

Lorsque l’on me demande qui je suis, j’ai toujours une désagréable sensation à l’intérieur de moi. Est-il nécéssaire de mentir ? Est-il nécéssaire de me définir ?

Le temps

Le temps est l’ennemi de la définition, car ce qui est juste à aujourd’hui, à travers ces lignes, ne le sera pas demain. J’aurais déjà changé, j’aurais appris, grandit, aimé, pleuré, j’aurais…

À quoi bon se définir, à quoi bon dire « qui je suis », car je suis à la fois un tout et un infiniment rien. Un grain de sable parmi une plage, ce petit quelque chose, qui forme malgré moi, quelque chose de plus grand.

Je suis

Je suis mon passé, mon présent. Je suis celle que je suis sensée devenir, je suis là et j’existe. J’ai eu du mal a exister, mais c’est derrière moi maintenant.

Je suis un corps blessée qui se répare. Je suis un esprit ouvert aux opportunités, ouvert au monde et aux possibilités.

Je suis mélancolie, colère, joie, et sourire. Je suis des émotions, des sentiments, des rêves, des illusions. Je suis une réalité tout autant qu’un songe.

J’aspire à m’améliorer, à devenir, à être ici et maintenant.

Libre

Je suis libre. Libre d’être, de penser, de créer et de devenir. Je suis un Humain parmi les humains.

Je suis moi, ici et maintenant.